Drapés

Drapés et fleurs, Chambre de la Reine,
Chambre du Roi (2009)

Au cours d'une visite au château de Versailles, je suis frappée par la beauté d'un ensemble de tentures dans la chambre de la reine, ce choc esthétique donnera son titre à l'ensemble de peintures qu'il m'inspirera.

Sans information sur l'origine des tissus, je prends une série de photos et entame un travail pictural à partir des clichés. La puissance des couleurs, le mystère des reflets et le subtil dynamisme de ces tissus m'inspire cette série de peintures de draperies, dans l'équivoque de la technique du trompe-l'œil.

Parallèlement, à partir de dessins de tissus faits à Lyon à décors d'arabesque, je dessine et peins une série en noir et blanc que j'appelle " Chambre du Roi " et rend les deux séries complémentaires.

Les titres " Chambre du Roi ", " Chambre de la Reine " évoquent les contes de l'enfance, qui restent un puissant moteur de notre imaginaire nourri de Grimm autant que de Charles Perrault.

Je réalise ce travail avant de savoir que je viendrai à Lyon exposer ces peintures en juillet 2009, et avant même de savoir que ces tissus constituent une part importante du patrimoine des soyeux lyonnais. Je découvre ainsi, que le célèbre Desfarges livra à Versailles entre 1786 et 1787 : " un gros de tours blanc, broché de fleurs nuées ruban et plumes de paon, avec une bordure en lampas broché à fond carrelé vert pomme à décor de roses et de lilas, le tout partiellement rebrodé "…

Ces tentures tissées il y a 223 ans et restaurées durant trente ans dans les ateliers lyonnais se sont donc retrouvées source d'inspiration contemporaine. La coïncidence est troublante